Arriver à se passer de Doudou et tétine la journée, le bilan...

Arriver à se passer de Doudou et tétine la journée, le bilan deux semaines après…

335
21

Cette histoire a commencé à la maternité.
C’est le pédiatre qui m’a conseillé de donner une tétine à mon fils car il avait un fort besoin de succion.
Je n’avais pas vraiment d’avis sur le sujet et j’ai pu rapidement constater que cela l’apaisait, qu’il en avait vraiment besoin et cela me suffisait.

La rencontre avec le doudou s’est faite quelques mois plus tard lorsque j’ai négligemment posé mon foulard sur la table à langer et qu’il ne l’a plus lâché.
Au départ, tout cela restait dans le lit et il les retrouvait au moment d’aller se reposer.

Avec le temps, c’est devenu partout, tout le temps.
Tétine dans la bouche, parfois une autre dans la main. Doudou dans l’autre.
Et puis comme ça le gênait pour jouer, il les posait et on peinait à les retrouver.

Ils ont été perdu chez ikéa et dans tout un tas d’endroit.
Ils sont tombés dans des flaques de boue, on leur a roulé dessus, on a frôlé la catastrophe de nombreuses fois.
Les crises, les larmes et de tous les moments perdus à les chercher.
Les disputes parce qu’on l’a oublié et les retours en catastrophe à la maison.
Un vrai ras le bol s’est installé.

Il y a aussi l’entrée à l’école en septembre.
Je ne voulais pas que ce soit une source d’angoisse pour lui de devoir quitter son doudou et sa tétine la journée de façon précipitée, cela m’a également motivée.

Il y a eu une après-midi ou je les avais oubliées et ou il n’a presque pas réclamé.
Je me suis aperçue que c’était pour moi une sécurité.
On les emmène au cas où, comme pour se protéger et finalement ça rend les choses très compliquées alors qu’il suffit de lui expliquer: « doudou est resté à la maison » pour qu’il comprenne et change de sujet.
Si c’était moi finalement que cela rassurait ?

J’ai essayé la demie-mesure, un peu de temps en temps.. Mais ça ne fonctionnait pas.
Alors comme avec lui c’est tout ou rien, dimanche je lui ai expliqué:

« Tu sais, j’ai lavé tous les doudous et demain, ils resteront dans le lit avec ta tétine pour la journée. Tu pourras les retrouver à la sieste et pour dormir, tu pourras aller leur faire des petits câlins si tu en as besoin mais ils resteront dans ton lit. Comme ça tu ne les perdras pas, tu ne les saliras pas et tu seras très content de les retrouver à chaque fois. Ton frère et ta soeur ont aussi un doudou qui reste dans leur lit tu te souviens? tu veux qu’on aille les regarder? Tu as compris ? ».

Il m’a répondu « oui » et on a mis tout cela en application dès le lendemain.
Je ne vais pas vous cacher que j’appréhendais beaucoup et sans doute bien plus que lui mais finalement la première journée s’est bien passée.

Il a retrouvé des tétines que l’on avait renoncé à chercher mais a réussi à me les donner pour les ranger.
La deuxième journée a été plus compliquée.
Fatigue et chute aidant, le manque de doudou se fait sentir et il faut alors faire preuve de patience pour expliquer et dialoguer.

Finalement très rapidement, ce nouveau fonctionnement a été adopté.
Il est heureux de monter se coucher pour retrouver son doudou et le câliner.
Moins de larmes et plus de dialogue.
Il faut dire que la tétine, pour communiquer, ça n’aide pas vraiment..
Une grande fierté pour lui de faire comme son frère et sa soeur et d’être un grand.
Lorsque parfois il demande son doudou je lui demande: « Tu es fatigué ? Tu as envie d’aller te reposer? Tu peux y aller tu sais! ». Comme mon fils n’est jamais fatigué (hum), il change tout de suite de sujet.

Je crois qu’il était prêt, je l’étais aussi et je suis très fière de lui !

On garde le Doudou et la tétine la nuit pour l’instant parce qu’il est encore mon tout petit bien trop petit pour s’en passer.
Ce sera une autre grande étape qu’il franchira lorsqu’il sera prêt.

Et chez vous, c’est compliqué avec les doudous ?

21 commentaires

  1. Mon grand n’a jamais eu ni tétine ni doudou et le petit a arrêté de sucer son pouce tout seul à 2 ans. Il a un doudou qu’on n’emmène jamais à l’extérieur parce que j’ai bien trop peur de le perdre mais il le trimballe partout dans la maison. Il l’enfile même souvent (c’est une robe à moi). Je me dis qu’il s’en séparera quand il sera temps pour lui. Ca se fera naturellement. J’ai gardé le mien dans mon lit jusqu’à ce que je devienne maman (et que j’ai donc d’autres doudous tout chauds dans mon lit).

  2. ils ont tout les deux des doudous… Ils sortent du lit mais seulement de temps en temps, quand ils sont forts fatigués, mais je n’ai jamais eu de larme ou de crise s’ils étaient oubliés.
    Les tétines c’était autre chose pour mon fils alors que ma fille l’a très vite lâché jour et nuit

  3. Broutille va à l’école avec son doudou…et sa tétine! on lui avait pourtant dit qu’à l’école la tutute était interdite, mais après quelques jours la maîtresse a dit qu’elle pouvait la prendre pour la sieste.
    A la maison c’est pareil, on limite à la sieste. Par contre Gros Chat sort avec nous…mais reste dans la voiture.

  4. Ah ces doudous et ces tétines quelle galère !! Mon moyen se colle la tétine dans le bec et le doudou sous le bras dès qu’il est à la maison… J’ai essayé de lui faire comprendre que c’était dans son lit et pour dormir, on a lu des livres, on l’a mise dans l’évier le matin…. Ça finit toujours pars des crises…. Euh mais on lui a dit qu’à 5 ans, avant l’entrée en GS il faudrait la jeter cette tétine mais garder doudou… Il est d’accord (pour faire comme son frère et sa soeur) mais il se dit que c’est dans longtemps ( prochaine rentrée) et il n’a pas du tout envie de grandir…. Pffff

  5. La tutute, mon aîné l’a donné au Père Noël à 3 ans 1/2 et Chichi l’a abandonné après qu’on nous ait demandé de lui enlever pour une intervention sur un doigt qui aurait pu être en AG. Il avait 3 ans.
    Les doudous sont encore partout. Même dans le lit des grands. CHupa les prends parfois dans le canapé pour regarder un dessin animé. Chichi prend son Ratou pour l’école mais le laisse dans un sac à son porte-manteau. Mais il a eu du mal à entrer en classe sans le serrer fort contre lui … On n’est pas la famille doudoux pour rien 😀

  6. C’est un grand ton petit 🙂
    Comme toi, j’aime m’assurer qu’il est prêt avant de me lancer dans « un pas en avant ». 6 mois que mes parents et ma sœur me tannent avec « la tétine c’est pour la dodo » !! RAB !! un jour il la lâchera tout seul, je le connait mon petit, surtout qu’en sortie, chez la nounou.. il ne la prend pas, que ce n’est pas systématique pour dormir, c’est plus un moyen de « le calmer » quand il « monte en puissance » !!
    La où, comme toi, je ne l’aime pas, c’est pour parler et du coup fatigue ou pas, s’il nous parle, je lui demande d’enlever la tétine, ce qu’il fait sans rechigner !!
    Je n’en ai jamais voulu a la base, mais après avoir passé 3 nuits à la maternité à lui donner mon petit doigts parce qu’il hurlait, j’ai fini par craquer et j’ai remarqué qu’il la voulait surtout pour s’apaiser (maladie, fatigue..), il ne la prenait quasi plus et avec ses multiples maladies de l’hiver, elle est redevenue reine !!
    Le doudou par contre, il en a bien un, mais ce n’est absolument pas une nécessité, il ne dort pas avec la nuit, ni à la sieste, donc je n’ai aucune inquiétude pour la suite 😀

  7. Aucune des deux n’a jamais voulu de tétine (et pourtant, c’est pas faute d’avoir essayé ^^). Pimprenelle suce son pouce, et c’est dur pour elle de s’en passer surtout quand elle est fatiguée (le problème c’est qu’on ne peut pas le laisser à la maison, lui ^^). Le doudou l’accompagne encore à l’école, mais reste dans le sac, je crois qu’ils ont droit de le prendre pour le temps calme dans l’après-midi. Pareil que toi, comme elle n’est jamais fatiguée (hum !), dès qu’on la voit prendre le pouce, on lui dit « tu es fatiguée, tu veux aller dormir ? » et en général ça marche. Ma Poussinette n’a jamais eu ni pouce ni tétine, elle trimballe ses doudoux partout, mais n’est finalement pas trop dépendante (enfin, je dis ça mais depuis peu, quand elle a un gros chagrin, elle réclame son doudou).

Laisser un commentaire