pecheur_ er

Lorsque j’ai ouvert ce blog, je n’en ai pas parlé.

A quoi bon? Est-ce qu’il aurait un quelconque intérêt? Est-ce que je m’y tiendrai?

Je voulais simplement un espace à moi, où me livrer et partager mon aventure de famille recomposée. En parler et échanger .

Dans mon entourage, les gens ne sont pas très connectés sauf à quelques exceptions près.
Personne ne pouvait, je pense se douter de cette activité.
Instragram? Je ne connais pas ! Les blogs, oui, je vois mais pas plus que cela…

Et puis, les mois ont passé…

Une personne m’a trouvée, puis deux et trois…
J’ai pensé tout arrêter.
Certains m’en ont parlé et se sont un peu fâchés que je le leur ai caché.
D’autres se font discrets.
Je sais que tu sais et tu sais que je sais mais on préfère ne pas en parler.

Il y a dans la volonté de garder cela pour moi, le besoin de conserver ma liberté.
Celle de m’exprimer sans avoir à me justifier.
Je suis quelqu’un de pudique et même si le but du blog est de se raconter, c’est beaucoup plus facile avec des gens que l’on ne connait pas en vrai.

Savoir que des proches puissent me lire et m’en parler me fait un peu angoisser.

Hier, une connaissance m’a, je pense démasquée.
Passée la panique que cela m’a provoqué, j’ai tenté de me raisonner.
Je peux tout arrêter ou tenter d’assumer.
Et je dois dire que choix a été vite fait.
J’aime trop cette bulle pour y renoncer et il est nécessaire de relativiser.
Ce que j’écris ici ne va pas les choquer, ce sont des choses qu’ils connaissent pour me côtoyer.

Un ami m’a dit alors qu’il m’en parlait: « mais en fait, tu as une vie virtuelle?! ».
C’est vrai, mais je fais tout pour ne pas tricher et peut-être que peu à peu, je vais devoir me résoudre à sortir ce blog de la clandestinité…

Et vous, si vous bloguez, vous en avez parlé?

(Crédit photo: Papam. )