Celui qui ne comprend pas pourquoi sa soeur n’est pas là.

Celui qui ne comprend pas pourquoi sa soeur n’est pas là.

627
30

IMG_20150630_172216

Il voit une grande fille au détour d’un chemin et crie : « Ézzzaaa, Ézzzaaaa !!! »
Il ouvre la porte de sa chambre et ne cesse de l’appeler : « Ézzzaaa, Ézzzaaa !!! ».
Il me ramène l’un des jouets qu’elle a laissé traîner : « Ézzzaaa, Ézzzaaa !!!  »
Il voit sa photo dans l’entrée et recommence : « Ézaaaaaa, Ézaaaaaa ».
Il est chagrin et il réclame: « Ézzzaaa, Ézaaa !!! ».

J’ai le coeur qui se tort un peu et les larmes qui piquent les yeux.
Je chante, je chatouille, je ris tentant, un peu vainement, de détourner son attention.

Je le savais, je le redoutais, ça finirait par arriver.
J’avais bien tenté de ne pas y penser, j’avais presque réussi à oublier.

Comment ai-je pu croire qu’il se contenterait de les voir si peu alors que pour nous qui sommes des adultes, c’est si compliqué ?
Comment expliquer à un enfant de presque-deux-ans que sa grande soeur, n’est pas là souvent ?
Elle a une autre maison tu sais, et un quotidien que tu ne peux pas partager.

La tristesse se mêle à la culpabilité.
J’ai si peur qu’il se sente rejeté.
Victime collatérale de notre famille recomposée.

Alors, cet après-midi, comme il l’appelait, j’ai été chercher son livre de naissance.
Je l’ai pris tout contre moi et je lui ai raconté.
On a vu « papa » et « mama ». On a vu « Ézzzaaa », Lop’s et lui, tout petit dans leurs bras.

Il a tourné les pages lentement, en observant attentivement.
Se retournant de temps en temps pour me montrer « Baya » le « ssssaaaa  » et poursuivre gaiement.
Une fois qu’on a eu terminé, on a fait un gros câlin et on a tout refermé.

J’ai déposé le livre sur une étagère juste à côté et il s’est assuré de le savoir à sa portée.
Il semblait serein et apaisé.

La solution, je ne l’ai pas trouvée, je n’ai pas encore les mots pour lui expliquer et lui sûrement pas l’âge de tout intégrer.

Je dois juste accepter que sa soeur puisse lui manquer et qu’il ressente le besoin de l’exprimer.

Et chez vous, vous y avez déjà été confrontés ?

30 commentaires

  1. bonsoir, j’ai les larmes aux yeux en te lisant, ton ange finira par comprendre, un jour ou l’autre, peut etre vers 5 ou 6 ans. tu sais moi qussi j’avais vécu une séparation avec mon demi frère (issu du premier mariage de ma mère) mais je ne me rappelle pas, j’avais 3 ans, lui adolescent a préféré ne plus vivre avec ma mère et mon père et retourner vivre avec sa grand mere, on se voyais 2 fois a 3 fois par an, il venait, restait quelques jours, puis partait. je n’avais jamais compris pourquoi meme si ma maman utilisé de mots simple, je lui disait restes pourquoi tu veux partir, est ce que tu nous aimes plus…c’est la vie. P/S BELLE PHOTO DE TON FILS. J’ADORE SON LOOK. bisous

      • oui, il continuait a venir 2 ou 3 fois par ans. puis adulte il a trouvé un travail trop loin, on se voyait 1 fois par an. plus tard les choses se sent beaucoup améliorées. il s’est marié a 4 enfants. sa femme est adorable, et on a de bons rapports avec elle mais aussi avec leurs enfants. il a donné mon prénom a sa derniere fille « Rym ». bisous

  2. Le laisser s’exprimer, écouter son manque , l’accepter, et le rassurer c’est déjà le plus important que tu puisses faire. Le temps fera le reste !

  3. Ohhh ma pauvre… que ça doit être dur à gérer pour lui, pour toi, pour vous.
    J’en ai les larmes aux yeux de te lire.
    Avoir pris le livre de naissance était une super idée, il aura de cette manière toujours sa grande soeur près de lui, ne serait-ce qu’en photo.

    Bon courage dans ce moment pas facile et inexplicable à un petit bout

  4. Dur, pauvre canaille, pas facile pour lui. Peut être que sa soeur peut lui préparer un joli cahier rempli de photos, de petits mots et de dessins, pour qu’il puisse le regarder quand elle lui manque ?

  5. Gloups! Moment difficile à vivre pour toi sans nul doute et pour lui aussi. Je dirais que le mieux, ce sont des mots simples, ezza est chez sa maman, elle viendra dans 3, 5.9 dodos !? Et l’idée de l’album de la famille a feuilleter, une top idée ! ici, c’est Papapi qui vit à l’autre bout du monde et nous avions confectionné à Choupette à l’époque un album, format 10*15 rien que pour elle avec une 20aine de photos dedans, elle l’a toujours dans sa bibliothèque et le consulte de temps en temps …. Bon courage 🙂

  6. difficile d’accepter et surtout de combler ce manque! le livre photos est une très bonne idée! Un calendrier peut être pour compter les dodos et faire des petites croix! bon week end!

  7. Ton article me met mes les larmes aux yeux ! Je n’ai bien sûr jamais connue ce moment mais je sais que j’y serais sûrement confrontée un jour..
    Tu as eu une bonne réaction, je crois qu’il n’y a pas de solution miracle…

  8. je crois que tu as eu la meilleure des réactions. ici aussi la grande comprends pas pourquoi Miss L et Miss S rentre pas à la maison avec elle après avoir été chez papa, l’idée qu’ils aient tous le même pas mais pas la même maman la perturbe.
    On parle, on explique, et de temps en temps on appelle, papa chez lui, les grandes chez leur maman. Bisous p’tit bonhomme

  9. Ton article me fait pleurer… La semaine prochaine mon grand (11 ans) part en voyage avec mon mari (qui son papa) pour un mois. Et mon petit (4 ans) reste avec moi. J’essaie le préparer pour l’absence de son frère. Ce n’est pas facile… Hier il est parti au centre de loisirs sans son grand frère et au début sa journée est triste. Aujourd’hui c’était mieux – mon petit a voulu retourner au centre de loisirs pour retrouver ses copains de hier… Je sais ce n’est pas la même situation…

    • C’est difficile pour eux de comprendre d’autant qu’il n’ont pas la notion du temps. J’espère que tout se passera au mieux ! Merci de ton passage ici !

  10. encore une fois je penseil n’y’a que le temps qui puisse apaiser les choses…. pour mon filou, je me souviens d’avoir mis des cadres photos dans sa chambre et il prenait les jouets de son frère ,pas sur que ça plaise ça mais il adore toujours lui prendre comme si le geste le rapprochait de lui… 🙂

  11. Salut,

    Je le comprends parfaitement. C’est très dur de vivre loin de ses frères ou sœurs. J’espère qu’avec le temps, tout finira par s’arranger. 🙂

Laisser un commentaire