Marie-Marc-HD-105

Il y a ceux qui n’ont pas d’enfants et qui te regardent d’un œil méfiant
Et ceux qui le désirent tant que ton bonheur leur paraît indécent.

Il y a celle qui éduque différemment
Et celui qui pense que c’était mieux avant.

Il y a ceux qui restent bienveillants.
Et ceux pour qui c’est aberrant.

Il y a celle à qui tu n’oses avouer tes difficultés, de peur d’être jugée
Et celle qui ne cesse de comparer et de chercher à se distinguer.

Il y a ceux qui sauront t’écouter et te rassurer.
Ceux pour qui l’enjeu est simplement de parvenir à être heureux.

Il y a les questions et les jugements.
Il y a les faux-semblants.
Il y a les précieux conseils et les « tu devrais » dont on préférerait se passer.

Il y a toutes ces amitiés que la maternité a ébranlées.

L’impression qu’être devenue maman a changé le regard des gens.
Les repères à retrouver et les habitudes à changer.
Quelques réglages à effectuer afin de parvenir à se retrouver.

Jusqu’au jour où c’est à leur tour d’y être confrontés…

(Crédit photo : J.D )