Elle est beaucoup de ce que je ne serai jamais. #L’EX

Elle est beaucoup de ce que je ne serai jamais. #L’EX

984
22

dsc_7804

Longtemps j’ai comparé, longtemps j’ai subi cette image de ce qu’elle était.
Si présente, si importante.

L’EX-la-maman-des-enfants.

Celle qui lui avait donné les plus beaux des cadeaux.
Celle avec qui, il avait tant construit.
Il y avait elle et puis moi, si petite face à tout cela.

Nos différences, je les sais, je les vois.

Dans ses enfants si calmes, je vois sa patience et sa pondération.
Moi qui suis volcanique et légèrement hystérique.
Dans les valises toujours bien ordonnées je vois tout ce que je ne serai jamais.
Dans les vêtements des enfants, je vois nos goûts, si différents.
Dans les choix, les achats et les projets, je vois nos modes de vie et nos priorités, souvent très éloignées.

Je parle toujours trop vite quand elle pèse chaque mot.
Elle ignore les problèmes quand je les prends à bras le corps.
Je m’angoisse, elle ne se fait pas de souci.
Je parle et elle se tait.
Elle décide et souvent je subis.

Je connais les plats qu’elle n’aime pas manger et ses chanteurs préférés.
Je sais certaines de ses habitudes et ce qu’elle a fait le week-end dernier.
Les enfants étant souvent très loquaces quand il s’agit de leur maman.

Je sais des choses que je préférerais ignorer mais il est malheureusement impossible pour une belle-mère de ne pas avoir à les écouter.
Parce que je me suis promis de ne jamais les empêcher d’en parler.

Je pense souvent à la vie que Papam a pu avec elle, mener.
À l’opposée de celle qu’il a choisi aujourd’hui.
Je me suis demandée parfois, si je faisais le poids.

Ils sont derrière moi, les moments où j’avais peur qu’il puisse le regretter et y retourner,
même si longtemps, je l’ai redouté.
À croire que l’amour que Papam me porte, le temps et la construction de nos projets ont aidé à me procurer un sentiment de légitimité.

Il est compliqué je crois, d’imaginer les sentiments que cela va générer de devoir cohabiter et partager avec quelqu’un qu’on n’appréciera sûrement jamais.
Cette personne qui, comme une ombre plane sur notre couple et notre intimité.

On la jalouse, on la diabolise, on la déteste et on finit par l’accepter, où du moins on essaie de l’oublier, afin de se permettre d’avancer.

Je sais qu’ils vont tout lui raconter.
Je sais qu’elle va sûrement juger et peut-être même désapprouver.
Mais je sais qu’on essaie de se respecter
parce que pour eux, c’est quand même mieux.

Je sais qu’elle est beaucoup de ce que je ne serai jamais.
Je sais que je suis son opposée et je crois que c’est tant mieux, c’est vrai, puisqu’entre eux, cela a fini par ne plus fonctionner.

Et vous les EXs c’est compliqué ?

Crédit photo: Papam

22 commentaires

  1. Ici c’est un peu différent car il n’y a pas d’enfant d’une première union, mais il a vécu une grande histoire amour avec une fille qui l’a profondément marqué car elle s’est très mal terminée, et je sais qu’ils avaient beaucoup de projet ensemble, et par moment ça m’arrive d’y penser, de me dire « et si… ».
    Pour l’ex de ton mari, je pense que peut être son caractère à fait qu’il ne l’a supporter plus et à dû causer leur séparation et c’est pour ça qu’il t’a choisie, car tu es à l’opposé ?

    • En effet, enfants ou non, les questions peuvent se poser…
      La séparation n’est pas du fait de mon mari et cela rend les choses plus angoissantes. Il y a des histoires qui parfois s’arrêtent, c’est ainsi. Je ne pense pas qu’il m’ait choisi car j’étais à l’opposé mais je pense que nous partageons davantage de valeurs.
      Merci pour tes mots.

  2. Je me retrouve dans ton témoignage, dans ton ressenti…moi aussi j’en ai pensé des choses à son sujet comme je m’imaginais plein de choses…puis avec le temps, ça a changé aujourd’hui je ne la vois plus comme une ennemie mais plutôt comme un soutien au cas où…et puis elle a refait sa vie, alors ça change la donne, via mon conjoint on partage beaucoup sur notre grand bonhomme 🙂 tu me diras si au bout de 12 ans on n’avait pas trouvé un équilibre ça serait dommage quand même!

  3. Ouf j’ai hâte d’être rendue là. Je suis avec mon conjoint depuis un peu plus d’un an et je me sens totalement deuxième. Il est merveilleux et ce n’est pas le sentiment qu’il veut me transmettre mais c’est plus fort que moi. J’ai l’impression que la relation qu’il a eu avec elle sera toujours plus forte car ils ont mis au monde un enfant et nous en aurons jamais. Tout ce qu’il lui a donné lui a laissé un goùt amer et une peur bleue de recommencer avec moi par peur du même sort. Je paie les contrecoups de cette ex alors difficile pour moi de la voir positivement.

    • Je comprends ce dont tu parles. J’ai vécu aussi ce contrecoup même si cela a fini par se tasser…
      Ce n’est vraiment pas simple et je vous souhaite de trouver votre équilibre.
      Courage, le temps est notre meilleur allié, même si c’est très difficile…

  4. J’aime te lire dans tes témoignages poignant de vérité. De mon côté pas de problème avec l’ex, il y a pourtant un enfant de 4 ans, et une garde alternée. Mais il ne communique pas, ils n’ont jamais su, et séparé c’est visiblement pareil. Alors non je ne la jalouse pas, elle s’occupe bien de son fils quand elle l’a et je trouve ça bien. En un an et demi je ne l’ai jamais vu, ils s’échangent le p’tit sur un parking à égal distance de leur lieu d’habitation. Et appelle son fils une fois dans la semaine pour prendre des nouvelles. Alors ça reste simple, et pour une jalouse comme moi c’est mieux comme ça

  5. Je ne connais pas tout ça mais je trouve que tu en parles avec beaucoup de lucidité et de justesse aussi – et puis un jour, il aura vécu plus de temps avec toi qu’avec elle & ça tu n’auras à le partager ou le comparer avec personne. Tu n’es pas curieuse de ce que tu ressentiras ? 🙂

    • Ahaha je crois que ça y est mais je ne suis plus sûre.
      Pour quelqu’un comme moi qui ne retiens aucune date (j’ai même parfois du mal avec celle de mon fils) et aucun chiffre, cela ne veut trop rien dire.
      Mais je sais que le temps renforce la confiance que j’ai en nous.
      Merci d’être passée par ici !

  6. C’est parfois déjà compliqué quand on pense au passé de son conjoint sans qu’il y ait eu mariage ou enfants alors j’imagine bien que ce n’est pas toujours simple et que la comparaison est tentante mais c’est souvent se rendre malheureux pour rien

  7. Bonjour,
    Je ne me suis jamais réellement sentie inquiétée par l’ex, car c’est lui qui est parti après des années de cohabitation. Mais je crois que j’aurai eu besoin qu’il me rassure en me disant qu’avec moi c’était mieux. Il ne disait rien de sa vie d’avant, sûrement pour ne pas me faire de mal, alors que j’aurai eu besoin qu’il me compare (en positif hein !). Après je comprends qu’il ne veuille pas renier sa vie d’avant. Ma « chance » a été que sa fille soit petite quand ils ont divorcé (2 ans et 1/2), elle a donc que très peu de souvenir de ses parents ensemble.

    Le plus dur pour moi finalement est de ne pas reconnaître mon conjoint dans sa vie d’avant, car notre couple, notre manière de vivre et nos projets, sont totalement différents de ce qu’il a vécu précédemment, et j’ai du mal à me dire que c’est la même personne.

    • On a tous besoin d’être rassurés par rapport à l’ancienne vie. J’ai forcé mon mari a beaucoup en parler, quitte à l’agacer parfois..
      En effet, quand les enfants sont petits cela peut faciliter les choses.
      Je vous souhaite d’être heureux.
      Des bises.

  8. Mon dieu le chapitre l’ex… Parfois je me demande comment j’ai pu m’embarquer dans une histoire dans laquelle l’ex aurait toujours une place… ça ne dure que quelques instants mais j’ai parfois du mal aussi à vivre aux côtés de cette histoire, me dire qu’il en a aimé une autre avant et mettre un visage, un nom, une voix, des façons de faire sur cette personne. Malgré ça je le sais nos histoires sont tout à fait différentes, ils n’avaient malheureusement pas prévu d’avoir d’enfants et devaient se séparer, tandis que nous nous sommes mariés et nous avons désiré un enfant.
    Comme tu le dis c’est parce que nos histoires sont différentes qu’elles fonctionnent !

  9. euhhh, oui les ex de celui qui partage ta vie, je pense que ça doit être compliqué.. surtout quand il y a eu une longue histoire,;… avec des enfants nés de cette ancienne relation, c’est encore plus compliqué… (petite expérience me concernant, mon ex était papa de deux enfants et moi j’avais 18 ans)
    mon mari n’a pas eu d’enfants avant les nôtres… mais il a eu une vie avec d’autres femmes et dont la dernière avec qui il est resté 8 ans et habitaient ensemble!
    J’avoue que je suis jalouse de ces instants qu’il a vécu sans moi. Jalouse de savoir que d’autres l’ont aimé et qu’il a aimé, touché….
    Il me rassure en me disant que moi je suis la bonne, d’ailleurs la seule à qui il a bien voulu donner des enfants et une demande en mariage… Mais parfois, les ex me dérangent quand même, comme pour lui de son côté je présume… Et puis je vois son ex tous les jours en plus alors forcément des fois j’y pense plus que d’autres…

  10. C’est une situation que je vis depuis longtemps… Cela me ruine littéralement. J’ai 32 ans et j’ai souvent l’impression de ne pas faire le poids. Le plus difficile, c’est aussi l’ingratitude propre aux enfants ; j’ai été là pour eux durant un an, pendant qu’elle faisait tout et n’importe quoi. Maintenant, tout lui est pardonné alors que mon moindre faux pas est analysé et jugé. A présent ils en parlent sans cesse et je dois me museler pour ne rien dire. C’est très dur et votre témoignage me touche, pour sa délicatesse et sa sincérité. Je me sens moins seule. Pour cela, merci!

  11. Cela va faire un an que je suis en couple avec mon conjoint. Le bonheur, parfois perturbé, belle maman de deux princesses de 6 et 7 ans. La plus jeune manipulé par maman donc parfois elle est merveilleuse et parfois elle me fait vivre un enfer. Du coup, beaucoup de mal avec Madame. Elle a voulu nous enlever la garde des enfants, qu’elle n’a jamais eu finalement. Quand elle voit mon conjoint, elle ce fou en mini jupe et minaude.
    Je sais qu’il m’aime et que notre relation n’a rien à voir avec la leur… mais je compare sans arrêt « elle est plus jolie, plus intelligente, plus ceci, plus cela… » à m’en bouffée la vie…

Laisser un commentaire