Il n’y a pas un jour sans que je n’ai des idées de choses à venir raconter ici :

notre nouvelle organisation familiale à 6, les couches lavables, les enfants qui grandissent, le domptage de ma yaourtière (j’ai une vie fascinante) …

Mais en ce moment, je manque cruellement de temps (et d’énergie un peu aussi).

Je n’y croyais pas c’est vrai, je me disais que j’arriverais à bien m’organiser et que ce ne serait pas si compliqué.

Petit Colis va à l’école, je n’ai qu’un petit bébé à m’occuper, souvent assez calme qui plus est.
Mais que peux tu bien faire de tes journées ?
Moi aussi je me le demande parfois …

Lavande a un reflux qui a beaucoup ralenti sa prise de poids et nous a pas mal inquiétés.

– Le reflux c’est à la mode sinon ?
J’ai l’impression que cela touche de plus en plus de bébés…

J’en parlais avec des gens plus âgés qui me disaient qu’à leur époque, cela n’existait pas/on n’en parlait pas.
Si vous avez un avis là-dessus, je m’égare mais cela m’intéresse… –

J’ai donc passé pas mal de temps chez le médecin, l’osthéo à tenter de trouver des solutions pour la soulager…

Qui dit reflux dit difficulté à manger.
Des biberons très rapprochés et qu’elle boit très très lentement.
Et donc beaucoup de temps passé à les lui donner et à la rassurer.
Même si elle souffre encore beaucoup, elle mange mieux depuis quelques jours et prend du poids.
J’espère vraiment qu’on est sur la bonne voie.

J’ajoute, des tâches ménagères, de l’administratif bien relou et pouf, il est 15H30, l’heure de Petit Colis (oui parce qu’il ne va pas aux activités périscolaires parce que je voulais qu’il ait des petites journées pour commencer) .

On rajoute à tout cela des nuits hachées menues et une fatigue qui s’installe.
Cela ralentit forcément un peu la productivité et les idées.
Heureusement, super Papam prend le relais le week-end et je revis un peu.

J’essaie aussi de prendre du temps avec mon Petit Colis aussi qui est extrêmement patient avec sa soeur, bien plus que je ne l’aurais imaginé.

Parfois, au milieu de tout cela, on arrive même à voir des copains et cela fait du bien !

Du coup, le blog passe un peu aux oubliettes.

L’avantage d’une deuxième grossesse, c’est que même si c’est difficile parfois, on sait qu’un jour, ce tourbillon des premiers mois cessera.

Qu’un jour, on sera moins fatigués, qu’on pourra manger à deux mains et se poser avant 22h sur le canapé.
Même que sûrement, on pourra discuter de trucs de grands et ne plus être que des parents.

Ce jour-là, il arrivera bien plus vite qu’on ne le croit, même qu’on sera surement nostalgiques:
« Tu te souviens comme ils étaient si petits ? ».

Faudra pas trop y repenser, c’est comme ça qu’on se retrouve à rempiler pour un autre bébé.
On est bêtes quand on est parents…

À très vite .