Et dans trois mois, tu seras là …

Et dans trois mois, tu seras là …

372
21

Il y a ces premiers mois qui semblent s’étirer, où l’on se retient très fort d’en parler parce qu’on ne sait jamais.
Ce secret qu’on prend plaisir à garder.
Il y a les semaines qui défilent, les maux plus ou moins gros.
Le corps qui se transforme et ne nous fait parfois pas de cadeau.

Il y a cette façon de compter que je m’étais promis de démêler.
Tu vois, le truc des semaines de grossesse et d’aménorrhée, des mois entamés et de ceux que tu dois achever.
Pour la seconde fois, j’ai renoncé.

Il y a quelques jours, j’ai réalisé: février, mars, avril au complet et viendra le mois de mai, juste au début…

Dans trois mois ou presque, tu seras là.

Je sais qu’il y a une chance que comme tes frères et soeurs, tu fasses du rab’.
À croire que c’est ton papa qui veut ça, que vous restiez au chaud, pour atteindre les 4 kilos.
On va pas se plaindre hein, je crois qu’on a de la chance et je souhaite qu’il en soit de même pour toi.
Ici, rien n’est vraiment prêt mais on le sait, ce n’est pas indispensable pour un bébé.

Je dis encore « le bébé » parce qu’il me faut du temps pour que ce soit concret.
Quand ton papa parle de toi, ça me fait tout bizarre dans le ventre, des petits papillons.
Un mélange d’étonnement et de bonheur.
Faut dire que pour lui, c’est la quatrième fois alors tu vois, j’ai toujours peur que ce soit un peu moins de joie.

J’apprivoise tout doucement les rayons des magasins.
Je fais le tour, j’observe, je n’ose pas encore trop toucher.
Je pense: « dans mon ventre c’est une petite fille. Ca, c’est joli, ça pourrait lui aller ».

Ton frère, Petit Colis, hier, a voulu t’acheter une doudoune:
« Faut que le bébé il ait chaud, comme il va sortir tout nu ».
Il a déjà le sens pratique, c’est bien.

Il veut que tu aies une tétine, comme lui, mais une de bébé.
Il souhaite que tu « boives mon sein », ça le fascine et je tente de lui expliquer que ce n’est pas vraiment ce que j’ai envisagé.
Il voudrait te sentir dans mon ventre mais n’a pas la patience d’attendre et cela le fait trop rigoler.

Il lit des imagiers pour se préparer et pose des questions.
Parfois il a peur, souvent il a hâte et d’autres, il pense que cela est si long que tu n’arriveras jamais.

Ta soeur et ton frère, eux, réfléchissent à la chambre où tu vas résider et à la place qu’ils vont te laisser.
Ils sont très impatients mais comme ils sont plus grands, ils ont davantage la notion du temps.

Souvent j’oublie que tu es là, bien trop absorbée par un tas de choses à penser.
Puis, d’un coup, je me demande si cela fait longtemps que je ne t’ai pas sentie bouger.

Alors, il me suffit de poser la main et d’attendre quelques instants.
Pour sentir un petit coup tout doux et rassurant.

Ton frère était un agité, il ne s’arrêtait jamais et avait souvent le hoquet.
Toi, tu te fais plus discrète.
On espère que comme pour lui, cela se confirme dans la vraie vie.

J’ai peur, un peu, je ne vais pas le cacher.
De comment ça va se passer, de ton arrivée, de la fatigue et des nuits hachées.

J’observe le temps filer et cette grossesse que je ne vois pas passer.
Je pense qu’il faudrait prendre des photos pour l’immortaliser et remplir le petit carnet.
Je me dis que j’ai hâte que cela soit terminé et que pourtant, je dois en profiter.

Je me sens très chanceuse de pouvoir te couver, mon tout petit bébé.
Dans trois mois, ou quelque chose comme ça, tu seras là …
Et nous serons au complet.

21 commentaires

  1. C’est particulier, une 2e grossesse … mais les filles de début mai, c’est de la grosse grosse boulette, alors tu peux avoir confiance !! 😉

  2. Ne t’inquiètes pas même pour le quatrième bébé c’est toujours aussi magique même pour les papas Tes mots sont beaux et doux tu seras la meilleure des mamans pour cette poupette tout comme tu l’es pour ton petit colis joli. Fais toi confiance, personne d’autre que toi ne peut savoir comment s’occuper au mieux de tes enfants

  3. Je te rassure, à la première grossesse j’étais au taquet sur les SA/SG, à la 3e je devais noter pour me rappeler où j’en étais !!!
    Déjà 3 mois !!! Punaise !!! Le 1er trimestre est un tunnel sans fin. Après ça s’accélère à fond !!!

  4. C’est joli et doux ces mots… Prends soin d’elle, et compte sur Petit Colis pour les questions pratiques. Les grands vont être heureux aussi . Encore un peu de patience…

Laisser un commentaire