Je regarde mon fils se redresser.
Il fait quelques pas, décidé, sur ses jambes un peu flageolantes.
J’aime le sentir aussi confiant.

Je sais que dans quelques pas, peut-être un peu plus, sûrement un peu moins, il accélérera et chutera.

Pourquoi le regarder ainsi tomber?
Parce que je sais que pour apprendre à marcher, il doit en passer par là.

Tout en le regardant, je me dis que c’est cela finalement être parent.

Lâcher la main de son enfant et l’observer avancer dans la vie.

Espérer qu’il tienne debout le plus longtemps possible.
Savoir que la chute est inévitable mais espérer qu’elle ne sera pas trop douloureuse.

C’est admirer sa confiance, son envie d’indépendance et l’encourager, toujours.
C’est lui lâcher la main et le regarder avancer, de loin, de plus en plus discrètement.
Savoir que quoi qu’il arrive, ma main sera toujours là, prête à le relever.
Tout au long de ma vie, de sa vie je le regarderai inlassablement avancer, tomber et se relever.

Et je serai fière de ce qu’il est .

Tu peux tomber, je serai là, nous serons là, ton papa et moi.Ça y est, mon Petit Colis sait marcher…