Il y a tous ces moments où l’on a douté, tous ceux où l’on s’est demandé si on avait fait les choses comme il fallait.
Il y a ces longs mois où l’on n’a eu peur de ne pas y arriver.
Les conflits et les « Il m’énerve, je l’aime pas, je veux pas qu’il soit là ! « .
Il y a les mots qui font mal et les incertitudes.
Il y a ce qu’on se dit pour se rassurer et les exemples qui font douter.
Il y a notre propre histoire qui vient résonner.

Il y a les choses qu’on n’ose dire tout haut de peur qu’elles puissent se réaliser …
« Et s’ils n’arrivaient jamais à s’aimer ? »

Et les reproches qu’on se fait parce que bien sûr, lorsqu’on est demis et recomposés, c’est beaucoup plus compliqué.

Mais il y a des instants qui viennent tout balayer.
Ce moment, c’est Papam qui a réussi à le capturer.
Je veux garder cette image pour toujours et ne jamais l’oublier.

Les frères.

(Crédit photo : Papam. )