La maman de Petit Colis.

La maman de Petit Colis.

441
24

img_2076

« Regarde Papa, c’est la maman de Petit Colis ! » a lancé une petite fille sur le chemin de l’école. Le papa m’a souri et moi, je suis restée un moment interloquée.

Depuis qu’il est tout petit, j’ai du mal à m’y habituer.

Je sursaute souvent lorsque l’on dit que je suis sa maman.
Il m’est même arrivé de me retourner, comme s’il y avait quelqu’un d’autre que cela pouvait concerner.
C’est un mot pourtant qu’il me dit très souvent et que j’aime l’entendre prononcer.
Mais j’ai bien du mal à me dire que dans le regard des gens je suis une maman.

Une maman c’est grand, c’est sérieux.
Une maman ça sait et ça a la démarche assurée.
Bien loin de l’image que j’imagine renvoyer.

Moi, j’aime faire la course avec mon fils et sauter dans les flaques.
Je me fiche totalement qu’il soit tâché.
J’aime chanter à tue tête et danser dans la voiture.
Lui apprendre à faire des grimaces.
Le laisser dessiner sur mes bras, se maquiller, me maquiller même si ça doit un peu dégénérer.

Prendre le temps de lui montrer combien il est important de s’amuser et de profiter.
Et je crois que cela ne m’empêche pas, de savoir à d’autres moments, le cadrer.

Parce que c’est cette fantaisie que j’aime chez les gens et que m’a transmis ma maman.

Alors je dois m’y habituer, je suis la maman du Petit Colis et j’aime à croire qu’il m’a choisi.

Et vous, cela vous est déjà arrivé ?

24 commentaires

  1. tu sais un maman peut être pleine de fantaisie, de folie, lui apprendre aussi les règles, le cadre, le respect des autres et de leur liberté. Une maman c’est celle qui met au monde, qui a ce lien si unique, si indéfectible, cet amour si incommensurable. Non ? 🙂
    Il parait que dans les maisons des enfants heureux c’est un peu le bazar, y’a des jouets peut-être partout, de la poussière sur les étagères et ça ne ressemble pas à une photo de magazine mais l’essentiel est ailleurs non ? Peut-etre que j’essaye de me persuader moi même ; )

    • Je suis bien d’accord avec toi, même si je suis obligée de reconnaitre que je suis un peu maniaque (je peux pas être parfaite hein!). Mais il y a des jouets partout chez moi !
      Merci de ton passage par ici !

    • C’est l’image que j’ai de moi, j’ai parfois du mal à me voir comme une « grande », le temps file si vite.. Ce n’est peut-être pas complètement la vérité…
      En tout cas, je me reconnais souvent dans tes valeurs et dans la façon dont tu parles de tes enfants.

      • bon alors, tu vois, tu es une vraie maman alors lol! je ne sais pas quel âge tu as, mais parfois moi aussi je me demande, si ça y est, du haut de mes 30 ans je peux dire que je suis une vraie adulte!

  2. Très attendrissant cet article ! C’est bien que tu n’aies pas renoncé à ton côté fantaisiste et enfantin. Les enfants ont en besoin également ! Je t’embrasse 🙂

    • Malheureusement, la vie fait que je dois souvent le laisser au placard pour le quotidien pas rigolo. Mais quand j’ai des moments avec mon fils, j’essaie de le retrouver pour partager cela avec lui !

  3. Tu sais tu me disais l’autre jour comment tu me voyais, hé ben avec les enfants je suis comme toi. Il y’a des règles importantes qu’on doit respecter, mais après, on peut tout faire. Rien n’est grave, tout se range, se lave…on vit ! Je suis persuadée que c’est comme ça qu’on créé des souvenirs. Eux comme nous.

  4. et bien figure toi que c’est depuis qu’il va a l’école que « l’appellation » maman prend du sens pour moi !! J’ai toujours été sa maman, mais depuis qu’il est rentré à l’école je trouve que ça a prit de l’importance. Peut être parce que d’autres personnes s’occupent de lui maintenant, parce que mon rôle de maman est « plus cadré » !! Je ne sais pas !!
    Mais rassure toi, ça ne m’empêche par de jouer au dragon tous les week-end 😀
    C’est important de leur transmettre cette folie qui nous définie 🙂

    • Je suis tout à fait d’accord. Je ressens cela également, je me mets pas mal la pression pour être à la hauteur d’ailleurs.
      Et je ne m’inquiète pas, je ne pense pas faire mieux que les autres (sinon ça se saurait !).
      Bises

      • de toute manière, celles qui font mieux n’existent pas !!
        Et quand tu fais tout ce qui est en ton pouvoir pour eux, tu fais ce qu’il faut !!
        Bref !! Vive nous !! vive les mamans !! et voila !!

  5. Salut
    Moi aussi Jai du mal à me dire que je suis une maman avec la démarche assurée… Quand je vois les autres mamans, je ne me sens pas comme elle… C’est bizarre à décrire.

  6. je suis à la fois la maman un peu « dingue » qui saute dans les flaques avec Choupette, mange un gouter de filles au lieu d’un dîner, se laisse maquiller et maquille ou qui participe à un spectacle de danse privée un saledi soir juste choupette, lezhom et moi Et je suis aussi cette maman à la démarche assurée, qui cadre, pose des limites, et qui est grande. N’est ce finalement pas un doux mélange de tout ça d’être une maman !?
    ps : je ne t’oublie pas mais un peu débordech’ jusqu’aux vacances. promis, te mail d’ici 10 jours max;)

    • Je suis tout à fait d’accord. Les cadres et les limites sont très importants pour moi aussi, c’est d’ailleurs grâce à eux que nous parvenons à avoir des moments légers. Tu en parles très bien, un doux mélange en effet !
      PS: Ne t’inquiète pas, je me doute que tu dois être très occupée ! Bises

  7. ho bah alors c’est pareil pour moi dis donc, et en plus l’immense responsabilité d’être maman : qu’ils soient heureux, qu’ils grandissent bien, qu’ils aient confiance, qu’ils restent vivants (haha) ça me terrifie, ça me ratatine, ça me rend toute petite. C’est quand même énorme tout ça. Moi je ne suis que la toute petite moi, celle que je connais depuis toujours, presqu’encore une enfant. Alors comment je pourrais être autre chose que celle qui fait le pitre & des gâteaux ? Quand ils m’appellent maman, même cinq ans après, je sursaute. Je ne parviens pas à croire que c’est moi. Et pourtant si, & ils poussent bon gré mal gré plutôt chouettement mes kids.

  8. Haha tu sais, souvent je me dis que j’ai plus l’air d’une babysitter (dans le comportement, pas physiquement, quoique, ils pensent peut-être que je fais jeune pour avoir 2 collégiens – quand t’as 2 collégiens, tu as forcément plus de 40 ans, non ? Avant quand j’avais moins de 30 ans et 2 enfants scolarisés, dans la tête des gens, j’avais forcément plus de 30 ans alors …) qu’une maman et adulte responsable. Le problème est que les amis de mes enfants me prennent un peu trop vite pour leur copine. Je déconne trop avec eux … mais je suis incapable de changer.

Laisser un commentaire