La nouvelle famille recomposée.

La nouvelle famille recomposée.

604
12

 

img_0971

Nous sommes  une famille recomposée.

Je préfère dire composée, de nous et de beaucoup d’amour pour tout faire tenir en équilibre.
Je le répète souvent mais il en a fallu du temps pour que l’on trouve notre place et une certaine sérénité.

Cet été, les enfants ont vu leur maman se remettre avec quelqu’un et créer avec lui, sa propre famille recomposée.
Je l’ai longtemps redouté, je le reconnais.
C’était confortable quand tout est toujours si compliqué, de ne pas avoir cet aspect dont se soucier.
À la rentrée, il a été difficile de voir les enfants s’éloigner et leurs visites s’espacer.
La peur d’un inconnu et d’un quotidien bouleversé.

Faire partie d’un ensemble de plusieurs familles qui tentent de s’imbriquer entre elles, par des liens plus ou moins compliqués et essayant de vivre en harmonie, ou du moins, le mieux possible sans trop s’abîmer.

Avec des enfants, beaucoup.
Jeunes et moins jeunes qui ont chacun des parents, des beaux-parents et un chemin à tracer.
Sacré chantier !

Cela en fait du monde à contenter, des calendriers à concilier et des personnes à ne pas contrarier.
Les enfants ont, de leur côté désormais, une nouvelle famille recomposée.

Comme il n’est pas facile pour eux de s’y habituer.
De se faire à ces nouvelles règles, à ce nouvel environnement et surtout, de partager leur maman.

Comme il est difficile pour nous de parvenir à garder notre place, à ne pas s’inquiéter ou s’immiscer.
Ecouter les récriminations sans paniquer ou juger.

J’ai du mal à y arriver, je le sais.
Je suis angoissée, impulsive et je réfléchis souvent après.
Ne pas m’inquiéter lorsqu’ils me disent que la semaine ne s’est pas bien passée et qu’ils en ont assez. Ne pas toujours croire leurs histoires.

J’ai toujours tendance à trop les écouter et je sais que pour cela, Papam a bien plus de recul que moi.
Il parvient à dialoguer et faire respecter ses volontés de père là ou je pense que je m’énerverai.

C’est un nouveau défi à relever que celui d’apprendre à faire confiance à cette nouvelle famille recomposée.
Ne pas laisser les enfants jouer de nos différents et apprendre à s’écouter sereinement pour pouvoir cohabiter en toute sérénité.

Et vous, vous y avez été confrontés ?

12 commentaires

  1. Oui, c’est mon quotidien depuis 8 ans de mon côté et depuis 13 ans du côté du père de mes enfanrs … c’est possible, mais ça n’est pas simple et il faut prendre beaucoup sur soi ….
    4 enfants chez nous (2+2)
    3 autres en plus du côté de l’ex femme de mon mari
    2 et un en préparation du côté du père de mes enfants …

    • Ohlala sacrée famille !! Prendre sur soi c’est tout à fait cela … Heureusement, un jour, les enfants sont grands et les choses sont plus faciles (c’est mon vécu d’enfant qui espère..). Merci de ton passage par ici !

  2. bonsoir, oui, se sont de difficiles moments à passer…quand l’ex de mon mari a retrouvé qqn, c’est là que tout a basculé…nous nous entendions avec elle à peu près pour le bien des deux filles (3 et 6 ans à l’epoque) et puis Monsieur je sais tout est arrivé avec son complexe d’infériorité par rapport à mon mari et ils se sont mis à nous faire ch…pour tout.
    ils nous ont attaqué au tribunal tout les ans depuis 6 ans pour annuler la garde alternée car ils pensent que c’est nocif pour les filles. mais les filles tiennent bon jusqu’à ce que la grande craque a 12 ans et décide de ne plus venir qu’un week-end sur deux.
    donc, se méfier des pièces rapportées et ne pas trop leur donner d’importance car ca boulversé tout ce qui était en place comme tu le dis.
    je ne veux pas t’affoler mais méfiez vous…
    courage.bis

    • Une situation pas évidente en effet…
      J’essaie de laisser mon mari gérer au maximum même si j’ai parfois du mal à ne pas m’en mêler… Courage à toi !

  3. Pas facile de savoir si les enfants exagèrent ou non dans leurs propos, pas simple de savoir quelle importance donner à leurs paroles.
    J’espère que vous trouverez vite un nouvel équilibre avec tous ces changements.

  4. La famille recomposé c’est loin d’être évident , que tout le monde trouve sa place en fonctions des ages , de son passé , de ces blessures etc …. adultes enfants .. sa fais un peu plus de 3 ans que j ai quelqu’un avec des 2 coupures ( une de 6 mois , une de 2 mois ) , dont une année de vie comune qui à ete très difficile , mais l’amour est là … nous retentons la cohabitation doucement … les liens sont fort entre lui et moi , entre lui et les enfants , mais la place de chacun est pas facile … et il y a des enfants que de mon coté … ( j ose imaginé si lui aussi en avait , sa complique un peu plus j imagine )
    malgrés tout je pense que si nous arrivont à formé cet belle famille et que nous y composeront la notre alors ont aura de quoi être fière 🙂
    J te souhaite pleins de bonheur et prendre le meilleur de chacun , et trouvé des compromis … et puis un jour tout deviendra un peu plus simple , je pense que sa prend du temps …
    Bises et au plaisir de te relire

  5. Plus qu’un challenge, c’est un mode de vie… Nos chers petits ont tendance à essayer de tirer parti de cette « situation » ( moi je le faisais)… Pour ma pat, je n’ai connu que ça, les familles décomposées, recomposées, j’avais 4 ans, 34 ans plus tard, j’ai survécu, mes parents, beaux-parents, demi-frères mais frères qd même, beaux oncles, belles tantes, enfant d’une autre union donc pas frère mais un peu qd même aussi ! L’un dans l’autre, ça va le faire 😉

    • Bine sûr qu’ils font tout pour en tirer parti mais pas de bol, j’ai été très forte à ce jeu là donc je suis vigilante !

Laisser un commentaire