La vie de notre famille recomposée avec l’arrivée du bébé .

La vie de notre famille recomposée avec l’arrivée du bébé .

265
12

 

Cela fait un peu plus de deux mois que Lavande est entrée dans nos vies.
Son arrivée fut douce et heureuse comme le bébé qu’elle est.

Elle est très paisible, sourit souvent et pleure rarement.
Oui, cela semble exister, j’ai encore du mal à le réaliser.

L’arrivée de petit colis avait été un gros chamboulement pour notre famille.

Le duo complice et soudé des 2 grands devait s’ouvrir et laisser de l’espace à un petit bébé.
Lop’s perdait sa place de petit dernier et a mis beaucoup de temps à accepter ce petit frère qu’il n’avait pas demandé.
Nous avons souvent eu peur qu’il n’y parvienne jamais.

J’ai du apprendre à être maman tout en restant une belle-mère, sans léser mes beaux-enfants.
Papam a du réapprendre à être un papa à plein temps.

Il nous a fallu faire preuve de beaucoup de patience mais nous avons chacun trouvé notre place tout doucement.

Alors, forcément, j’appréhendais et je me demandais si Lavande allait venir tout chambouler.
Si nous arriverions à continuer de tout gérer avec en plus un petit bébé.
Si nous parviendrions encore à nous aimer autant qu’auparavant.

Avoir 4 enfants, c’est ce dont j’ai toujours rêvé.
Même si là, il y en a deux que je n’ai pas vraiment fait …
Finalement c’est, je crois, encore mieux comme cela.

La vie à 6, c’est différent…

Tout est forcément un peu plus grand.
Les sacs quand on va se promener, la voiture et les choses à acheter.
Le regard des gens, parce que 4 enfants, ça semble être impressionnant.

IL y a beaucoup de chaises autour de notre table et plus vraiment de place sur le canapé.
Du linge, du linge, beaucoup de linge.
Quatre fois plus de choses à penser et à anticiper.

Il y a des enfants un peu partout avec toujours quelque chose à te demander.

Mais il y a aussi des duos qui se forment et beaucoup de complicité.

Les garçons et leurs voitures partout, tout le temps.
Qui comparent leurs zizis dans la salle de bains et se bastonnent dans le jardin.

Les filles et la grande soeur qui couve la petite du regard sans jamais s’en lasser.
Qui veut tout savoir faire: la changer, la promener et la couvrir de baisers.

Les frères et soeurs, dans des maisons séparés mais jamais seuls désormais.
Les grands et les petits, chacun de leurs côtés qui prennent plaisir à se retrouver.

Il y a des tas de beaux moments.

De ceux ou tu sais que là, juste maintenant, rien de mieux ne pourrait t’arriver.
Où tu essuies un peu tes yeux parce que ça te donne envie de pleurer.
Les mots qu’ils peuvent s’échanger et les petites caresses à la dérobée.
Les petites attentions et l’amour qui croît entre eux et dont ils n’ont pas encore conscience mais qui je le sais, sera une grande force que jamais rien ne pourra leur enlever.

Ils sont 4 enfants à présent et même si pour les parents, en ce moment c’est aussi beaucoup de travail et de fatigue accumulée, je sais la chance qu’on a d’avoir cette famille-là.

Notre douce Lavande n’a je crois, rien chamboulé, elle est venue nous renforcer.
Notre cerise sur le gâteau, notre si joli cadeau…

12 commentaires

  1. Un si doux billet.
    Il me rappelle l’arrivée de Chichi et les sentiments que j’avais en observant mes enfants.
    En ce moment, on va dire qu’on est dans une période un peu plus compliquée … Entre l’adolescence et l’entrée en primaire de Chichi, les caractères forts de chacun, c’est parfois électrique. Trop souvent à mon goût. Il est bien loin le T-Biscuit qui câlinait son petit frère bébé et qui le couvait du regard. Maintenant, ce n’est que disputes (comme tous les frères que j’ai connu)

    • C’est une période et c’est normal que l’adolescence vienne rebattre les cartes. Cela passera, heureusement ! Bon courage pour les vacances alors !

    • Merci beaucoup ! Quand je vois la jolie fratrie que tu as, je me dit qu’il nous reste encore des tas de jolis moments à vivre !

Laisser un commentaire