IMG_8522

Il y a quelques mois, j’affirmais sûre de moi:

« Mon fils ? Il mange de tout, avec plaisir ! Même des légumes ! ».

Depuis qu’il est tout petit, c’est un bon mangeur et l’alimentation n’a jamais été un souci avec lui.

Mais depuis quelques semaines, les choses ont changé et je ne sais plus trop quoi en penser…

Un jour il va se délecter d’un plat et le bouder celui d’après.
Certains jours, rien ne va le contenter et plus le temps passe, plus le faire manger devient compliqué.

Petit Colis n’a jamais aimé la viande, aucune.
Cela ne m’a pas posé problème, nous en mangeons peu à la maison.
Je la remplaçais par d’autres choses ou parvenais de temps en temps à la dissimuler subtilement.

Depuis quelques temps, il a également banni tous les légumes de son alimentation, du jour au lendemain.

Si tu enlèves la viande et les légumes, il reste les féculents mais pas tous, il ne faut pas rêver !

Cet enfant a beau être ch’ti, il n’aime pas les pommes de terre
(sacrilège pour sa mère qui ne pourra JAMAIS comprendre cela..)
mais il a une passion: les pâtes !!!
Il en réclame souvent dès le petit-déjeuner.
Autant vous dire qu’il aime particulièrement cette histoire :

Je_veux_des_pates003-ebf3a

Je dois me bagarrer pour qu’il daigne manger autre chose.
Le repas se transforment souvent en bras de fer que je peine à gagner.
Parce que cette tête de mule je ne vois pas de qui il peut tenir ça a épuisé tout ce que j’ai pu essayer pour le faire manger équilibré.

Les purées: « Beurk ! C’est dégoutant maman ! »
Les soupes: « Ahhhhhh Dé-gou-tant »
Les légumes planqués dans une omelette/une pâte feuilletée « C’est quoi dedans ? Des carottes ? Beurk ! »
Les menaces au dessert/fromage dont il raffole:
« Je peux sortir de table ? »
Le ludique, la fierté, la valorisation, cuisiner avec lui et tout un tas d’autres choses…

Il s’en fiche complètement. Il préfère ne pas manger.
Il peut ne pas déjeuner, ne pas dîner prêt à tout pour éviter d’avoir à goûter quelque chose qui lui déplairait. Et moi, j’ai du mal à ne pas céder, de peur de l’affamer.

Je me retrouve avec un petit garçon qui mange correctement exclusivement au petit-déjeuner et au goûter et qui aux repas, pourrait se contenter de pâtes, tout le temps.
Juste des pâtes.

Et face à cela, je le reconnais, je me sens un peu désemparée. Je sais que c’est la période et qu’ils passent tous par des phases de rejet des aliments mais de là à ne presque plus rien accepter…
J’ai entendu une fois, dans une émission, qu’il fallait proposer au moins 7 fois un aliment à un enfant pour qu’il l’accepte et puisse l’apprécier alors qu’il le rejetait.
Pour certains je dois en être à 25
(coucou la carotte sous toutes ses formes). 

Alors, j’ai décidé de ne rien lâcher.
On va en parler encore et encore. Cuisiner ensemble.
Je ne souhaite pas le forcer mais ne pas céder en lui proposant des pâtes à tous les repas.

J’ai commencé ce matin et il a préféré aller se coucher que de déjeuner, j’ai osé proposer des concombres qu’hier il semblait avoir appréciés.
Je sens que ma patience va être mise à rude épreuve…

Et vous, vous avez des astuces pour faire manger vos enfants ?