« Oh mais qu’est-ce qu’elle te ressemble ! », « C’est tout son papa ! »,
« un vrai mélange de vous deux ! »

Cela doit vous arriver très souvent, que l’on souligne les ressemblances physiques que vous avez avec vos enfants non ?

J’ai même parfois le sentiment que pour certains, ça a quelque chose de rassurant.

Chez nous, Papam a un garçon et une fille à lui et nous avons ensemble un garçon et une fille également.
Quatre enfants, cela suscite forcément des remarques régulières sur leurs ressemblances et différences.

Je reconnais que je suis totalement incapable de voir les ressemblances physiques lorsqu’il s’agit de mes propres enfants.
D’ailleurs je crois que je m’en fiche un peu, je suis bien plus attachée aux ressemblances morales et à constater combien ils sont différents.
Pour les deux grands de Papam, c’est bien plus évident, sûrement parce que ce ne sont pas les miens.
De toute façon, nos enfants doivent être un mélange de nous deux car personne n’a un avis identique sur la question.

Les garçons se ressemblent un peu.
Ils ont la même forme de tête et la même couleur de cheveux.
Lop’s a les yeux clairs de sa mère mais pour le reste, on peut sans aucun doute penser qu’ils sont frères.
Les remarques sur leurs ressemblances ne m’ont donc jamais surprise.

Pour les filles, c’est différent…

C’est arrivé une première fois alors que Lavande était toute petite:
« Oh mais elle a le sourire de sa soeur !« .

J’étais un peu étonnée mais parfois, les gens cherchent tellement à trouver à tout prix des ressemblances…
Peut-être était-ce pour nous faire plaisir ou nous rassurer sur la validité de cette fratrie recomposée ?

Puis plus régulièrement et de la part de gens très différents…
« Oh mais elle ressemble à Dot’s c’est rigolo ! »

Je ne relevais pas vraiment, je n’avais pas envie d’y accorder un quelconque crédit.
Cependant, j’ai remarqué que cela étonnait Papam également, voir l’agaçait.
Jusqu’à ce que l’on nous demande franchement:  « Ça a l’air de vous ennuyer ?« .
Cela m’a forcée à me questionner.
Pourquoi étais-je gênée qu’on puisse trouver que ma fille ressemblait à sa grande soeur, moi qui prône l’importance de les voir tous à égalité ?

La réponse est simple: Dot’s ressemble énormément à sa mère.

Même moi qui ne suis pas douée, cela m’a immédiatement marquée lorsque je l’ai vue pour la première fois.
Tant physiquement que moralement, c’est assez incroyable.
Presque gênant parfois pour Papam qui retrouve certaines choses qui l’agacaient dans sa fille.
Pas facile parfois de faire la part des choses et de ne pas voir en elle, celle qu’il n’aime plus désormais.

Et même si j’entretiens une relation cordiale avec l’EX-la-maman-des-enfants, nous sommes loin d’être des amies même que parfois, elle m’agace un peu tu vois… alors dire que ma fille ressemble à sa soeur.
Ce n’est pas forcément un compliment.

C’est quelque part trouver qu’elle lui ressemble à elle et ça, j’ai un peu beaucoup de mal.

Cela peut sembler un peu puéril, ça n’a aucun fondement que quelques remarques de gens. Mais elle prend déjà tellement de place dans nos vies que j’ai du mal à accepter de la voir s’immiscer jusqu’au physique de mon bébé. C’est un peu irrationnel, je sais. Je crois que ceux qui le vivent comprendront.

Dot’s très fière que sa soeur lui ressemble a apporté quelques photos d’elle bébé pour comparer.
Je suis obligé de reconnaitre que son bonheur valait bien plus que ma petite fierté mal placée. Et c’est vrai, il y a quelque chose dans le sourire mais cela reste très limité.
Et puis, elles ont le sourire de leur père, c’est décidé !

Il y a quelques semaines, nous avons été invités à un mariage où nous sommes allés avec les quatre enfants. La maman d’une amie que je connais depuis l’enfance se met à me parler de ma fille :
« Comme elle te ressemble, comme elle est gentille« , j’acquiesce, fièrement.
« Et comme elle fait bien de la balançoire« .
De la balançoire ? Ma fille qui a 7 mois ? Je comprends en fait qu’elle parle de Dot’s !

Je lui explique que ce n’est pas ma fille, que je suis bien trop jeune pour avoir une fille de 10 ans
Je ne trompe donc plus personne sur mon âge je crois…
Et elle me dit:
« Ça alors, je pensais que c’était ta fille, je te connais depuis toute petite et elle te ressemble tellement, vous avez les mêmes cheveux !« .
Je peux vous dire que je ne m’en suis pas remise…
Parce que non, je ne ressemble pas du tout à l’EX-la-maman-des-enfants.
Je préfère préciser pour ceux qui seraient friands de psychologie… ni à la mère de Papam.

Finalement, cette histoire m’a permis de relativiser et de dédramatiser.
Je crois que les ressemblances, enfin surtout ceux qui les perçoivent tiennent parfois à peu.
Une couleur de cheveux, des yeux, un sourire.
Et c’est plutôt positif pour les enfants de pouvoir s’identifier et être fiers de se ressembler.

Et je sais qu’on pourra toujours en trouver, il suffit de les chercher !

Et vous, cela vous est déjà arrivé ? Vous me racontez ?