Ce qui est compliqué avec une famille comme la nôtre, c’est de se loger.
Parce que certains enfants ne sont pas là tout le temps mais qu’il faut tout de même prévoir suffisamment grand.

Dans les recherches il faut forcément y penser. Ce n’est pas simple car cela nous impose un gros loyer.

La question épineuse est celle du choix et du partage de la chambre.
Qui aura la plus grande? Qui aura la sienne?
Comment bien les attribuer sans que personne ne se sente lésé?

En effet, ils ne sont pas là tout le temps. La semaine, les chambres sont vides mais le week-end, elles se remplissent et ils ont envie, eux aussi, d’avoir un espace bien à eux.

Avant que nous ne déménagions, ils étaient tous les trois dans une grande chambre. Nous avons aujourd’hui la chance d’avoir quatre chambres et chacun a la sienne.

Si un jour, un autre enfant arrivait, je sais que cela rendrait les choses compliquées. Nous nous sommes déjà fâchés avec Papam à ce sujet.

Parce que je trouverais bête que mes enfants se partagent une chambre alors que deux sont vides le reste de la semaine.
Car j’entends également qu’en grandissant, le besoin d’indépendance se fasse davantage ressentir.

Pour moi, ils ne sont pas avec nous au quotidien et c’est ce qui change la donne.
Et pourtant, je me souviens enfant à quel point cela avait pu me peiner et provoquer l’incompréhension lorsque mon père nous avait expliqué tout cela …

Nous qui recherchons une maison à acheter, trouver quatre chambres est déjà bien compliqué, alors cinq, nous ne tentons même pas de chercher….

Et vous chez vous, famille recomposées ou non, vous avez fait comment?