Une fois, on se disputait avec Papam au sujet de la maman-de-ses-enfants et il m’a dit:

« Toi tu sais, heureusement que Colis n’a pas de belle-mère car tu serais infernale! »

J’y ai réfléchi et puis….

Oui, punaise, si mon fils avait une belle-mère, je serais affreuse!

Bien sûr, j’exigerais de la rencontrer. Je pourrais ainsi la tester, la jauger et la juger.
Je lui demanderais sa carte d’identité, son casier et sans doute quelques références solides.

Si elle voulait le transporter, je lui demanderais sa date de permis afin de vérifier qu’elle n’est plus apprentie et son bonus bien sûr.
Une attestation signée de l’assurance de moins de trois mois suffira, merci!

Quoi quoi quoi elle veut l’emmener au parc mais a-t-elle son bafa?
Et sinon elle va bien, elle ne prend pas de médicaments?
Et son enfance, ses parents, rien à déclarer?

Ah non non non, elle ne peut pas fumer, on ne sait jamais!
Boire, mieux vaut ne même pas y penser!
Attention, j’ai des moyens de vérifier!

Si petit Colis avait une belle-mère, je serais sûrement ce genre de maman qui a du mal à lâcher prise et à déléguer. Je voudrais sûrement tout contrôler.

Et pourtant, j’ai été cet enfant qui a subi et fait tampon parce que sa mère n’a jamais réussi à l’accepter.
Alors finalement, j’essaierais sûrement de me persuader que ça va aller et que Papam est un adulte censé.

Même si je sais (et j’espère) qu’elle ne lira surement jamais ces quelques lignes, là dessus elle a tout mon respect.

L’Ex, la maman-de-ses-enfants, je voudrais la remercier.

Pour la confiance et la place qu’elle a su m’accorder.

(Crédit photo: Papam.)