Lorsqu’Annabelle m’a écrit pour me parler de sa situation, j’ai essayé de trouver les mots pour la rassurer.
Cependant, je ne suis qu’une belle-maman et je n’ai jamais affronté les difficultés qu’elle peut rencontrer.

Alors, je lui ai proposé de venir ici livrer quelques mots et se raconter dans l’espoir de trouver des témoignages pour la réconforter.
J’essaie ici de toujours tirer le positif de situations parfois compliquées alors j’espère que vous pourrez l’aider…

« Chère Maristochat, merci infiniment pour ta proposition d’appels à témoignages positifs sur ton blog.
J’ai lu ton blog tant de fois, sans être pourtant directement concernée par cette situation de belle-mère.

Et aujourd’hui, voilà que je suis en train de divorcer.
J’ai 34 ans, deux enfants adorables de 5 ans et 2 ans, et je suis en train de divorcer.

Je n’arrive pas encore à croire que c’est bien moi qui écris cela.
JE SUIS EN TRAIN DE DIVORCER.

J’ai découvert cet été que mon mari entretenait une relation adultère depuis de longs mois.
Alors, voilà.
Jamais je n’aurais pensé être un jour mère célibataire, devoir faire une croix sur cette idée simple et heureuse que j’ai de la famille.
Jamais je n’aurais pensé offrir à mes enfants une vie d’enfants de divorcés.

Jamais je n’aurais pensé devoir faire un jour le deuil de tous ces petits bonheurs simples que j’aimais : tous les 4 fourrés sous la couette le dimanche matin, voir mon enfant apprendre à nager dans les bras de son père, et faire le deuil de toutes celles que j’imaginais : voir mes enfants apprendre à skier entre les jambes de leur père, partir en voyage tous les 4, avoir un troisième enfant, marier nos enfants plus tard en se tenant la main, tous les deux, fiers de nos enfants et de cette vie passée ensemble, malgré les épreuves.

Alors, aujourd’hui je tiens debout.
Pour mes enfants. Pour mon boulot que j’aime.
Pour ma famille. Pour mes amis.

Oui, je suis entourée, j’ai un boulot que j’aime. Deux enfants adorables.
Oui je sais, je dois me dire que j’ai de la chance.
Oui, je sais, un couple sur deux divorce aujourd’hui.
Et cette situation arrive à bien d’autres que moi.

Mais voilà, parfois, je m’interroge, est ce qu’il y a un véritable après divorce ?

Je crois que je vais tenir, je crois que je suis forte, c’est ce que tout le monde me dit, et je la sens cette force en moi, oui, elle est là, mais moi, ce que je veux ce n’est pas seulement tenir, avancer pas à pas, c’est être HEUREUSE.
Etre vraiment heureuse.

Avec les paillettes, le cœur qui bat, les confettis et tous les petits bonheurs du quotidien.
Je veux ressentir cette plénitude que j’avais.

La famille représentait pour moi le bonheur.
Et j’ai parfois l’impression que maintenant qu’elle est brisée, je ne connaitrais plus ce bonheur.
J’ai l’impression que personne ne voudra de moi avec mes deux petits enfants.

Et même lorsque j’arrive à croire en une rencontre amoureuse à nouveau un jour, je me dis que dans tous les cas, ce ne sera pas le papa de mes enfants, et je n’arrive pas à savoir si l’on peut retrouver un bonheur parfait, un bonheur familial après avoir été ainsi trahie, et avec une « famille recomposée ».

C’est très paradoxal, car à la fois, je n’ai plus du tout envie de refaire confiance à quelqu’un, de donner un jour à 3000% comme je l’ai fait, de repartager tout à nouveau, et j’ai à la fois, peur de rester seule, moi qui ai tant besoin de partager, de donner, d’aimer.

Les témoignages sur le divorce et sur la famille recomposée sur Internet sont plutôt négatifs, alors, si vous passez par-là, que vous avez été dans la même situation et qu’aujourd’hui, vous êtes pleinement heureuse, je suis preneuse de vos témoignages.

Peut être y trouverais-je un réconfort, une expérience qui me donnera plus de force.
J’ai tellement besoin d’entendre que oui, même après un divorce très difficile, même avec des enfants si petits, oui, on peut retomber amoureux d’un autre que le père de nos enfants, pleinement (et pourquoi pas, même mieux, encore !), que oui, il peut lui aussi nous aimer follement nous et nos enfants et que oui, les rires d’une famille recomposée pourront raisonner dans la maison, oui, les dimanches matins sous la couette sont possibles même avec un beau-père et que oui, on peut être heureux à nouveau, à 100%! »

N’hésitez pas à commenter ou à m’écrire via l’onglet contact, je transmettrai !
Merci d’avance !

Merci Annabelle de ta confiance. Je suis certaine qu’un jour, tu connaitras le grand bonheur d’une belle famille recomposée !

( Crédit photo: Papam )