Découvrir, enfin, ce qu’il a fait depuis la rentrée.

Découvrir, enfin, ce qu’il a fait depuis la rentrée.

387
16

img_2215

Chaque soir, lorsque je vais chercher Petit Colis et que je lui demande ce qu’il a fait, il me répond invariablement: « Je sais pas ».

J’ai de temps à autre, un peu plus de chance avec la cantine où j’obtiens une information sur le contenu du repas.

Je sais que je dois le respecter, c’est sa vie à lui, il n’est pas obligé de m’en parler.
Mais comme c’est difficile parfois de ne pas savoir ce qu’il fait de ses journées.

Je ne suis pas le genre de maman à poser des tas de questions à la maîtresse.
J’observe certains parents qui le font et je me demande si je passe pour une maman peu concernée.
Je me contente d’un « cela s’est bien passé ? » en me disant que s’il y avait quelque chose d’important, c’est sûr, elle m’en parlerait.

Je ne cherche pas à la retarder lorsqu’elle a terminé sa journée parce que j’imagine qu’elle a envie et besoin de se reposer.
(même si, depuis que je sais qu’elle ne travaille que 6 mois par an, je me dis que je pourrais… ahahah #humourpourri #pardonàmafamilledeprofs ).

Depuis que j’ai un Petit Colis dans ma vie, beaucoup de certitudes concernant l’éducation des enfants (surtout du mien) se sont envolées.
J’ai du accepter qu’il n’aimait pas les puzzles, les jeux éducatifs et dessiner
(et que j’ai dépensé des centaines d’euros inutilement).
Qu’il préférait courir, sauter et jouer.
Et « Cars » à « Le roi et l’oiseau ».

J’ai du apprendre à ne pas comparer.
Non, il ne s’intéresse pas aux chiffres et aux lettres, il ne sait pas faire de bonhomme.

Si on me l’avait dit il y a quelques années je n’y aurais pas cru mais en fait, étrangement, cela ne m’a jamais inquiétée.
Je ne sais pas vraiment ce qu’est censé savoir faire ou non un enfant de trois ans et je n’ai pas besoin d’être rassurée.
J’ai simplement confiance en lui et en ce qu’il est.
Je m’inquiétais seulement de son comportement car je sais qu’il peut-être parfois un peu agité.

Pour toutes ces raisons, j’avais vraiment hâte de découvrir le travail que mon fils pouvait fournir en classe (et aussi pour connaître un peu mieux sa maîtresse c’est vrai).

Le dernier jour d’école, c’est avec beaucoup de fierté qu’il est sorti de la classe en brandissant ses cahiers:
« Regarde maman, c’est mon travail, on va regarder hein ! ».
J’ai du le retenir (et moi un peu aussi) de s’assoir au milieu du couloir pour me montrer.
On a serré le cahier très fort et on s’est hâté de rentrer à la maison.

Il m’a tout expliqué:

« Tu vois maman, là c’est moi. Là c’est quand on a ramassé des feuilles, ça c’est moi qui l’ai fait, là c’est ma copine, t’as vu maman, c’est beau hein ? »

J’ai découvert qu’il faisait des tas de choses à l’école dont il n’avait jamais parlé.
De la trottinette, du vélo, qu’il savait épeler son prénom, compter jusqu’à 23, tracer des lignes avec un pinceau…
Qu’il était plutôt appliqué, sage et dégourdi.
Que tout n’était pas parfait mais qu’il essayait du mieux qu’il le pouvait.
J’ai eu un peu envie de pleurer c’est vrai et puis j’étais fière aussi.

Je me suis dit que j’avais eu raison de lui faire confiance.
Même si je suis consciente que cela peut évoluer et ne pas durer, je sais ce dont il est capable et m’inquiéter ne va rien changer.
Il a sa petite vie « dans l’école des grands » maintenant et je suis heureuse qu’il s’y plaise tant.

La maîtresse nous a donné des devoirs pour les vacances.
Nous devons à notre tour compléter son cahier pour raconter comment les vacances se sont passées.

Et maintenant, c’est jusqu’à Noel qu’il va me falloir patienter…

Et chez vous, cette première période d’école, comment s’est-elle passée ?
Ils vous racontent un peu les vôtres ?

16 commentaires

  1. C’est normal de vouloir savoir ce qu’il passe dans la vie de ton fils 🙂 A une époque on avait une nounou qui écrivait tout sur un cahier de brouillon et même si l’initiative venait d’elle, (car je lui en aurait jamais demander autant :)) C’était agréable d’avoir un retour détaillé car souvent c’est son père qui venait la chercher et il oublié tout. xD Aussi expressif qu’un gosse

    « Ca a été ?
    Oui ca s’est bien passé
    Et c’est tout ?
    Bah ouais »

  2. j’avais hâte de découvrir aussi le travail de mes petits… en maternelle, c’est vrai qu’on doti patienter… au cp, avec le cartable et les devoirs, on est plus vite satisfait de notre curiosité lol…
    j’ai souri quand tu nous expliquais que tu te retenais de ne pas regarder tout de suite dans les couloirs lol… j’étais pareil, et le suis toujours! !!!
    les miens ne me disaient jamais non plus ce qu’il faisait… cette année, mon fils me raconte un peu plus mais il est plus grand et puis ma fille reste encore assez discrète mais elle me sort souvent « j’ai rien fait, », « je sais plus »… mais parfois, ses mains barbouillés de feutres ou de peinture, me mettent sur la piste lol

    • Justement pas de mains barbouillées ou de tâches pour me mettre sur la voie…
      En effet, les devoirs doivent te donner très vite une idée de ce qu’il fait en classe !

  3. Moi non plus ils ne me racontent pas, mais les instits collent des photos dans le cahier de vie, qu’on prend toutes les semaines à la maison. & puis on parle, quand même, moi j’ose demander, c’est une petite école de campagne, on se raconte nos vies & hop les journées des pitchous viennent s’imiscer, c’est un joyeux mélange de papotage.

    • Ce n’est pas que je n’ose pas en fait. Quand quelque chose m’interroge, je demande mais la plupart du temps, je ne vois pas trop quoi demander à part si cela s’est bien passé. La maitresse répond oui et ça s’arrête là.
      Mais je ne suis pas quelqu’un qui raconte facilement ma vie (sauf ici en fait..) ce doit être lié.
      C’est chouette une petite école de campagne !

  4. Chucky ne me raconte pas grand chose et l’école c’est pas trop son truc pour l’instant, à ma grande inquiétude…. Il est tout de même fier de nous montrer ses cahiers pendant les vacances mais ça s’arrête là. J’espère que tout cela va changer!

  5. ahh ça me rappelle les premiers mois d’école de ma pucinette… je ne savais rien ! et la maitresse n’a entendu le son de sa voix qu’après les vacances de noël ! en janvier une petite en arrivant a dit : oh c’est ma copine ! j’ai cru que j’allais l’embrasser sur les 2 joues, moi qui pensait qu’elle n’avait pas de copines !! t’inquiètes ca va venir, mais parfois même en primaire, ils ne savent même pas nous dire ce qu’ils ont fait de leur journée !!! ( très rassurant !!)

  6. Ton billet est tres emouvant. J’ai eu les larmes aux yeux quand tu as recu le cahier de Petit Colis. Je m’y retrouve beaucoup…
    Apres, c’est fou la vitesse a laquelle les enfants changent! Petit-Un (5 ans et demi) n’a jamais rien dit de l’ecole jusqu’a cette annee et maintenant j’en apprends un petit peu tous les jours. Il n’a jamais fait un dessin jusqu’a cette annee, faisait un pate pour la maitresse quand il etait au pied du mur, et maintenant il nous fait deux a trois dessins tous les soirs, sans compter tous ceux de l’ecole, dans son temps libre. Il est tout autant epanoui qu’avant. Il change juste. Je suis fascinee par les transformations de nos enfants qui grandissent tellement vite!

  7. C’est vrai que c’est chouette ce moment avant les vacances où l’on repart avec le gros cahier de vie 🙂 Par contre, je le remplis toujours à la dernière minute … genre là, j’ai rempli la partie « vacances de la Toussaint » à 8h10 pour un départ à 8h30 😀

    Chichi me raconte quelques trucs mais essentiellement ce qu’il a aimé. Il me raconte plus les jeux de récréation que le travail en classe. Ou alors ce qu’il a fait aux Taps car c’est son souvenir le plus récent quand je le récupère.

    Je suis assez zen au bout du 3ème avec tout ça 😉

    • Ahaha je crois que c’est parce que c’est mon premier, j’essaie de faire les choses biens et je me mets surement un peu trop la pression…
      ce n’est pas que les tous petits qui ont des cahiers de vie du coup, dans l’école des grands, ils n’en avaient pas !

  8. C’est chou ces cahiers! Les miens ne me racontent rien et la réception des cahiers est souvent bien moins flatteuse que pour le tien… Mais bon, tu as bien raison. Il faut surtout garder à l’esprit que c’est leur vie!

Laisser un commentaire