Deux frères.

Deux frères.

278
18

DSC_1611

Le grand est contemplatif, calme et discret.
Le petit est actif, expansif et légèrement agité.

Longtemps Lop’s a refusé ce petit frère qu’on venait lui imposer. Celui qui lui volait sa place de petit dernier,  celui qui venait tout bouleverser.
Il disait qu’il avait peur qu’il puisse le manger et il refusait de le toucher. Il se contentait de le désigner et prononçait rarement son prénom.

J’ai essayé de ne pas trop m’inquiéter même si au fond, cela me bouleversait. Accepter qu’il faut parfois du temps pour qu’ils puissent s’adapter. Essayer d’en rire et de ne pas laisser mes peurs me submerger.

Tenter de ne pas se dire que c’est parce qu’ils ne sont pas frères pour de vrai. Refuser de penser qu’un demi-frère ne compterait qu’à moitié et qu’il fallait l’être entièrement pour pouvoir s’aimer.

Le plus petit, ne s’est jamais découragé et a tout fait pour se faire apprécier. Passer son temps à le regarder et lui sourire, faire le pitre et lui courir après avec cette innocence qu’ont les bébés.

Et un matin, alors que j’étendais du linge juste à côté, j’ai entendu Lop’s lui expliquer: « C’est pas comme ça qu’on fait Petit-Colis, tu dois bien regarder comment je fais parce que je suis ton grand frère et toi, tu es encore petit, viens je te montre… ».

Je les ai regardés jouer avec le cœur plus léger.
Ils étaient juste deux frères avec chacun leur place à trouver.

 

18 commentaires

  1. c’est trop mignon !!! c’est difficile pour les maman-belle maman quand les enfants rejetent l’arrivée d’un autre bébé (la plus jeune des demies sœurs des littles m’a dit un jour « le bébé on aura qu’à le mettre à la cave », elle avait 9 ans !). Et puis le temps passe, la fratrie se construit et c’est beau de les voir ensemble. Longue vie à votre belle recomposition

    • Il ne l’a jamais rejeté ouvertement, il était juste méfiant et l’évitait mais c’était difficile tout de même. J’aime beaucoup observer cette complicité qui grandit (et les chamailleries aussi!) Maintenant ca va mieux?

    • Tout à fait! Je ne sais pas si tu es comme ça mais je suis plutôt du genre angoissée à me poser un tas de questions. ..

    • C’est un premier pas et je sais que ce sera sans doute encore compliqué mais nous avançons. Et c’est souvent compliqué dans les fratries en général je crois!

Laisser un commentaire