img_1851

Je n’ai pas encore pris le temps de passer par ici pour vous raconter la rentrée de Petit Colis.
Notre rentrée devrais-je dire parce qu’il n’y a pas que lui que cela a chamboulé.

On avait tout bien préparé.
Discuté, lu des histoires, visité l’école.
Acheté le sac, lavé le doudou et même étiqueté quelques vêtements.

Avec Papam, nous avions posé notre journée pour pouvoir l’accompagner.
C’était sans compter Petit Colis qui lui, voulait manger à la cantine.
J’ai essayé jusqu’au bout de lui proposer de venir le chercher en bonne mère désespérée, en vain !

Le matin, on a fait quelques photos, comme celles que ma maman faisait de nous à chaque rentrée.
J’avais le ventre noué mais j’avais promis de pas pleurer.
Petit Colis a couru jusqu’à l’école. Il a salué la maîtresse et est allé s’assoir à une table pour faire un puzzle au milieu d’enfants qui hurlaient et qui s’accrochaient à leurs parents.
Je l’ai laissé-là, un peu effrayée mais lui semblait plutôt ravi d’y être enfin !

Je n’ai pas voulu crier victoire trop vite parce qu’avec les enfants, on ne sait jamais.
Les journées se sont enchainées et il a l’air de plutôt apprécier sa nouvelle vie de petit écolier.

Finalement, c’est pour moi que cela a été le plus compliqué.
Les premiers jours, j’ai même eu beaucoup de mal à ne pas craquer.

Le savoir dans un endroit qui ne m’était pas du tout familier, avec des étrangers.
Ne pas savoir s’il serait écouté et choyé.

Peut-être aussi parce que j’ai déjà été de l’autre côté…

Moi qui, ces trois années, ait toujours été à ses côtés, en me plaignant souvent de ce que cela impliquait, j’allais maintenant devoir apprendre qu’il pouvait me manquer.
C’est un peu bête mais je n’y avais jamais pensé.

Ces sentiments m’ont un peu déstabilisés mais se sont rapidement estompés.
Le récupérer heureux de ses journées m’a beaucoup aidée.
Quelques mercredis bien compliqués aussi…

La rentrée s’est donc bien passée.
Petit Colis semble avoir pris ses marques et ce qui semble le plus compliqué pour lui c’est de se repérer dans le temps.
Jours d’école, jours à la maison, week-end enfant unique et week-end avec son frère et sa soeur.
Il pose beaucoup de questions et je cherche encore une solution adaptée pour lui concocter un petit emploi du temps qui pourrait l’aider.
D’ailleurs, si vous avez des idées …

Et chez vous, tout s’est bien passé ?