IMG_20140706_120118

La plupart des gens n’aiment pas trop parler d’argent et pourtant, lorsque l’on parle de familles recomposées c’est un sujet que l’on est obligé d’aborder.

Parce qu’il ne faut pas se leurrer, l’argent est souvent au cœur des conflits et sème souvent la zizanie.
Deux personnes qui se séparent perdent souvent en qualité de vie.
Elles voient leurs habitudes se modifier et leur niveau de vie chuter.
Certaines plus que d’autres selon les revenus et cela peut parfois provoquer de la jalousie ou un sentiment d’injustice.

Et chez nous, ça se passe comment?

Chaque mois, Papam verse une pension alimentaire à l’Ex, la-maman-des-enfants.
Ils ont convenus de la somme ensemble et ne sont pas passés devant un juge. Ils se sont aidés de barèmes que l’on peut trouver facilement sur internet.
Nous avons la chance qu’ils puissent s’entendre et que les choses soient faites à l’amiable.
Je trouve tout à fait normal qu’il verse cette somme-là et mon article n’a absolument pas pour but de le contester.

Ce qui m’agace, ce qui me met hors de moi, ce sont les généralités qui sont souvent affirmées par des gens qui n’ont aucune idée de ce que cela représente au quotidien.
Ceux qui imaginent que ne pas avoir ses enfants  » à charge » signifie qu’ils ne coûtent presque rien et que les parents dans ce cas s’en tirent plutôt bien.

Je connais pourtant beaucoup de papas (il y a également des mamans ) qui veulent faire les choses correctement et pour qui cela représente un très gros budget et pas mal de sacrifices.

Parce qu’en plus de la pension à verser, être une famille recomposée représente de nombreuses dépenses et souvent bien plus que ce que l’on peut imaginer …

Tout d’abord, nous avons un loyer à payer.
Un loyer conséquent parce qu’ils faut pouvoir loger les enfants et que trois dans une même chambre, on a essayé et c’était vraiment compliqué.

ll est nécessaire d’avoir une voiture adaptée et une collection de sièges autos.
Nous savons que si un jour nous voulons un deuxième enfant, il nous faudra en changer parce déjà maintenant c’est un peu serré
En parlant de voiture il y a les longs trajets pour aller les chercher et les raccompagner parce que nous n’habitons pas à côté qui représentent de sacrés frais.

Les cadeaux de temps en temps et un petit stock de vêtements.
Les meubles, les jeux et le matériel pour les activités à renouveler régulièrement.
La nourriture et les frais de garde pendant les vacances.
J’en oublie encore sûrement …

Les enfants sont chez nous le week-end et durant les vacances scolaires.
Ce sont des moments de loisirs dont nous essayons au maximum de les faire profiter.
Les vacances, les expos et les sorties représentent un sacré budget lorsque l’on a plusieurs enfants.
Bien sûr, nous ne bénéficions d’aucun avantage puisque ceux-ci sont réservés aux familles nombreuses et que nous n’en sommes pas une.

Et c’est là que je trouve tout cela injuste.

Au quotidien, nous ne sommes que trois mais quand vient le week-end, nous sommes cinq à la maison. J’ai conscience que ce genre de situation est très compliquée et que d’une personne à l’autre tout peut-être si différent.
J’ai également conscience que nous ne sommes pas les plus à plaindre et que nous avons la chance de mener une vie agréable.

J’ai pourtant souvent l’impression que qu’importe notre investissement dans leur éducation, qu’importe les sacrifices pour leur donner le meilleur, on nous répondra toujours que nous n’assurons pas le quotidien.
Nous ne les avons pas à notre charge, comme s’ils n’existaient pas dans notre vie. Pourtant, je pense qu’ils en font pleinement partie.

Il n’y a pas qu’un seul enfant dans notre vie, ils sont trois même si ce n’est pas tout le temps.