Les retrouvailles…

Les retrouvailles…

97
4

Chaque vendredi soir, je les attends dans la voiture à côté de la voie ferrée. J’entends le signal du passage à niveau, les barrières se ferments et le train arrive doucement. Je les observe, en file indienne,Papam en tête, petit Lop’s souvent à la traine tentant de ramasser son manteau ou de remettre son sac correctement sur ses épaules.

Pendant ces quelques minutes qui les séparent de la voiture, je pense au week-end et à ce que nous allons faire. Je pense à la famille qui d’un coup, passe de 3 à 5 personnes parfois avec lassitude, souvent avec joie.

Sur la banquette arrière, petit Colis qui a passé sa semaine en fils unique ne se doute pas qu’il va à nouveau se retrouver petit dernier d’une famille nombreuse quelques instants plus tard.

Ils arrivent souvent en criant « Marie! », « Colis! » et en tapant sur les vitres. Le trajet n’est que rires et euphorie. Petit Colis rit, crie, parle comme s’il voulait leur raconter sa semaine. Dot’s lui fait des câlins et lui dit qu’il lui a manqué. Lop’s s’informe sur le dîner ou le programme du week-end.

Les conversations se mélangent. L’un parle de son travail d’école, l’autre d’un évènement important. Papam tente de m’expliquer les choses importantes. C’est un sacré brouhaha.

Lorsqu’on arrive à la maison, ils rangent vite leurs affaires pour aller s’amuser. Ils se réapproprient l’espace de jeux du salon, se retrouvent tous les trois. La maison s’emplit de cris et de rires et c’est souvent avec beaucoup d’émotion que je les observe.

Ils sont là, tous les trois, ensembles et le week-end peut commencer…

4 commentaires

Laisser un commentaire