Paroles de beaux-parents: Choé.

Paroles de beaux-parents: Choé.

307
10

 

Chloé partage régulièrement ses expériences de belle-maman dans ses commentaires sur le blog. Je lui ai donc proposé de répondre à mes petites questions ce qu’elle a gentiment accepté. Elle m’a juste demandé de lui laisser du temps pour y répondre correctement. 
Je suis tellement heureuse de partager avec des belle-mère aimantes et soucieuses du bien-être des enfants dont elles partagent la vie, loin du cliché de la marâtre…
 
Merci beaucoup d’avoir témoigné Chloé, tes mots et ton expérience sont précieux.

 
Tu te présentes ?
Je m’appelle Chloé, j’ai 25 ans et j’ai un travail que j’adore, et je suis une belle-maman depuis maintenant plus de quatre ans. 
 
Et ta famille alors ?
Il y a mon blond (mon futur mari), et ses deux petits garçons, Berlioz, qui a maintenant 6 ans, et Toulouse, qui a trois ans et demi. On a également un chat, Cracotte.
Jusqu’à maintenant les enfants vivaient chez nous une semaine sur deux mais on appris il y a quelques semaines que leur maman allait déménager à 4h de route de chez nous pour son travail, les enfants vont donc vivre avec nous à temps plein dès la rentrée de Janvier.
 
 Une nouvelle vie nous attend, j’ai hâte ! 
 
Et les enfants, ils nous dessineraient leur famille? 
 
 « La famille chez Papa » par Toulouse.
 
Ta première rencontre avec ton mari c’était comment ? Tu as su tout de suite pour ses enfants ? Tu as réagi comment ?
J’ai rencontré mon blond alors que j’étais étudiante, sur mon lieu de travail saisonnier. Je le connaissais bien et je savais donc qu’il avait un petit garçon, puis j’ai appris qu’il s’était séparé de sa compagne. 
Au début de notre relation il m’a appris qu’elle attendait leur deuxième enfant, mais que leur histoire de couple était terminée.
  J’ai beaucoup parlé avec mon blond, au début de notre histoire car je ne connaissais pas les enfants. 
Je les ai rencontrés au bout de 9 mois de relation, Toulouse avait alors 3 mois et Berlioz un peu plus de 2 ans. Cette situation m’a beaucoup stressée parce que j’étais jeune, j’avais peur de ne pas être à la hauteur. Heureusement j’ai pu compter sur mon blond pour m’aider à trouver ma place. 
 
Et ton entourage ça se passe comment ?
Au début ça a été compliqué à tous les niveaux: amis, famille. Entre moi qui était  trop jeune pour « ça » et mon blond qui accusé d’être un père indigne… Ambiance !
 Malgré toutes les craintes de notre entourage, mon blond et moi avons été très soutenus. 
Aujourd’hui on est une famille, peu importe que je ne sois que la « belle-maman ». 
 
Tu nous parles de ses enfants…
Berlioz est un ronchon, mais un de ces gentils ronchons que tout le monde adore et qui fait rire ! 
Toulouse lui, c’est la joie de vivre incarnée, toujours le sourire aux lèvres, toujours content de tout.
Ils ont deux caractères différents mais ils se ressemblent pourtant beaucoup. J’aime la manière dont ils sont élevés, j’aime ce qu’ils sont. Je dis souvent « si j’avais dû les faire je n’aurais rien changé », je les aime profondément. 
 
Une anecdote, un bon souvenir …
Il y a quelque chose qui me fait toujours rire, c’est quand des gens qui ne nous connaissent pas me disent: « Oh il vous ressemble votre fils !» c’est assez peu probable mais c’est rigolo je trouve !
 
Un bon souvenir. Le jour où on leur a annoncé notre mariage. Leurs réactions ont été très différentes, Berlioz n’avait qu’une idée en tête : savoir si on allait lui acheter une chemise et une cravate ! Quant à Toulouse il nous a dit « mais alors vous allez être amoureux toute la vie et on se quittera jamais ? Moi je suis trop content ! » et moi je suis trop contente aussi !
 
Vos mots à vous pour parler de ça…
Les enfants connaissent leur histoire, savent que je suis l’amoureuse de papa, mais aussi que je les aime et que je serai toujours là pour eux. Ils m’appellent Moune, parce que  quand Toulouse commençait à parler il m’a un jour appelée maman, c’est Berlioz qui lui a dit « mais non, elle c’est pas maman, c’est notre mamoune, c’est comme maman mais pas pareil ». Ses mots m’ont touchée et rassurée, je me suis dit « il a tout compris ». Mais comme mamoune ressemble beaucoup à maman et que je ne voulais pas offenser la leur, on a raccourcit ça en « moune » ! J’adore ! Quant à moi je leur donne des tonnes de surnoms ridicules mais je le présente généralement comme « les deux crapules de mon blond » .
 
Ton rôle de Belle-mère ce qui est le plus difficile ?
Ce que ça t’apprend et t’apporte au quotidien ?
Ce que je trouve parfois difficile c’est de ne pas leur montrer combien on peut être en désaccord avec la maman. Ça oblige parfois à leur mentir ou à autoriser/refuser des choses alors qu’on voudrait faire le contraire. Mais je ne serai jamais leur maman et je ne prendrai jamais sa place. Il faut composer.
En devenant une belle maman je suis devenue une adulte.
 Le soir en sortant de la fac je n’allais plus boire des verres au bar du coin, j’allais aider mon blond à donner le bain, j’avais des sièges enfants à l’arrière de ma voiture à la place des copines. J’ai appris à devenir responsable de petites personnes qui  avaient besoin de moi (entre autres) pour vivre, pour grandir.
 Ils m’ont appris le sens du sacrifice, et la vraie profondeur du mot amour.
 Ils m’ont appris énormément de choses et je n’imagine pas ma vie sans eux.
 
Quand vous êtes tous ensemble, ça se passe comment ? Ça change quoi ?
Quand on tous ensemble on est une famille. On cale tout sur le rythme école/nounou, on ne doit rien oublier aux courses et on doit être disponibles à chaque instant.
 Les semaines où ils ne sont pas là on a  une vie de couple, on se couche tard, on mange n’importe quand… Mais bientôt tout ça va changer pour notre plus grand bonheur !
 
Ta phrase de belle mère ?
« J’ai de la chance d’avoir des crapules comme vous » tout simplement parce que c’est vrai.
 
Et le papa dans tout ça ?
C’est un papa merveilleux. Lorsqu’il revient après avoir déposé les enfants chez leur maman, il me dit toujours « c’est long une semaine sans eux ».
 Et pourtant il reste toujours optimiste et il ne se plaint jamais de cette situation qui lui pèse beaucoup. 
 

Un souhait pour votre avenir à tous ?
Qu’on agrandisse la famille, mais surtout qu’on soit heureux tous ensemble. 

Tu voudrais que les enfants se souviennent de quoi dans 20 ans ?
J’aimerais qu’ils aient des souvenirs d’une enfance heureuse, insouciante, et surtout entourée d’amour. 



Merci beaucoup Chloé! Je vous souhaite de vivre de belles aventures en famille!

(Je cherche toujours des beaux-parents pour venir témoigner. N’hésitez pas à me contacter: mariebellemam@gmail.com) 

10 commentaires

  1. Je trouve ce témoignage rassurant ! Je ne suis pas dans cette situation mais ca peut rassurer des personnes qui hésitent à s&#39;engager ! <br />Flore

  2. Bonjour Marie, <br />Je suis le blond de Chloé. J&#39;ai beaucoup entendu parler de ton blog et dernièrement j&#39;ai vu ma moitié se concentrer derrière son ordinateur pour partager avec toi ce morceau de vie ! Je découvre aujourd&#39;hui les réponse de Chloé à tes questions et je suis très ému. Je sais tout ça, je le vis tous les jours mais j&#39;aime les mots qu&#39;elle a utilisés et ils me

    • Bonjour M.Le Blond,<br />Merci de ton passage ici. <br />On sent tellement d&#39;amour dans ses mots, c&#39;est en effet très touchant. Je suis heureuse qu&#39;elle ait accepté de se livrer un peu ici.<br />Je suis heureuse de pouvoir partager tout cela et de lire de si jolies histoires.<br />Je vous souhaite une longue route ensemble, douce, heureuse et avec toujours cet amour qui vous rassemble

Laisser un commentaire